Résoudre la problématique bruit.
Installer un nouveau concept de restauration !

L’objectif principal serait de diminuer la durée de réverbération dans les salles, c’est-à-dire, de faire en sorte que les bruits soient atténués rapidement après leur émission. La diminution de la durée de réverbération entraine mathématiquement une baisse du niveau sonore dans l’espace traité.

L’absorption des sons est essentielle

Trouver le confort sonore dans nos espaces restaurants signifie de goûter au plaisir d’échanges apaisés, sans surenchère verbale, en bénéficiant d’une intimité appréciable.
La bonne gestion de l’absorption des sons est donc essentielle.

En savoir plus
Fermer
Elle sera associée à une réflexion autour de l’agencement et de l’aménagement, du mobilier et des éléments décoratifs repensés, afin de conférer une identité sonore à l’espace.
L’équilibre entre plaisir d’une conversation détendue et non contrainte et l’intimité recherchée relève bien d’une ambiance sonore contrôlée.
La maîtrise de l’impact sonore dans l’espace sera un bénéfice perçu à la fois par les personnels, par la réduction des fatigues, et les clientèles, par la sérénité trouvée.

Dans chaque cas, l’appel à un acousticien garantira réflexion et réponse technique adaptée.
Voire même, une acoustique architecturale, pour concevoir un environnement sonore, ou esthétique et confort seront associés.

La législation relative aux nuisances sonores (décret du 25 avril 2003) constitue un objectif incontournable : retenons principalement que pour une salle de 250 m3, le temps de réverbération d’un son doit être inférieur à 0,5 secondes.

Des dispositions prioritaires

Sans absorbant acoustique, les niveaux sonores resteront une nuisance.
Des recommandations et des solutions qui produiront un impact immédiat sur le confort acoustique de l’établissement par l’usage de matériaux absorbants, selon la nature et les sources de bruit à traiter.

En savoir plus
Fermer
• Conception du restaurant pour fluidifier la circulation et optimiser les déplacements
• Revêtements de sol souples, en vinyle, voire de la moquette pour les établissements plus haut de gamme, qui absorbent davantage le bruit
• Mise en place de cloisons acoustiques mobiles pour limiter la propagation du son
• Usage de revêtements muraux isolants à l’effet insonorisant pour diminuer le temps de réverbération
• Correcteurs acoustiques pour les surfaces vitrées (polycarbonates transparents ou translucides…)
• Côté ameublement, possibilité de recouvrir chaises et banquettes avec du tissu de mobilier absorbant
• Nappes acoustiques composées d'un isolant et d'une toile en tissu ou en textile
• Rideaux ou voilages occultant
• Objets de décoration à caractère phonique (pavés, totem..), luminaires adaptés….
Principalement pose de solutions Plafond Modulaire acoustique ou Îlots et habillage mural

Contribution par le mobilier
Décoration murale acoustique
Objets acoustiques de décoration
  • Inscription newsletter



  • En vous inscrivant, vous recevrez la newsletter de la FIPS.
    Cette newsletter contiendra des informations sur l’actualité de la FIPS.




  • Vous êtes libre de vous désinscrire quand vous le souhaitez : chacune de nos
    newsletters contient un lien de désinscription.
    Vos informations personnelles (adresse mail, nom, prénom) ne seront utilisées
    que par la FIPS et ses sociétés membres.
    Elles ne seront ni prêtées, ni louées, ni cédées à aucun partenaire sans accord préalable
    et explicite de votre part.
    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.


    *Champs obligatoire